Mai 02

Pause jusqu’aux élections : découvrez mon blog de campagne !

Ce message pour vous informer que ce blog ne sera plus actualisé jusqu’à la fin de la campagne des élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin.

Si vous souhaitez suivre ma campagne, rejoignez-moi sur les réseaux sociaux (facebook), et sur mon blog de campagne : Chantal Guittet 2017

Mon équipe et moi-même restons bien entendu à votre disposition pour toute question.

Restons mobilisés ensemble pour faire vivre la démocratie !
Rendez-vous le 11 juin dans vos bureaux de vote
(et si vous n’êtes pas disponible, pensez à la procuration) !

Vote-Urne-2

 

Avr 20

Ma visite de terrain à Guimiliau

Jeudi, je me suis rendue dans la commune de Guimiliau pour une une visite de terrain. J’ai commencé par l’exploitation laitière de Anne Duros et Claire Guillou, ensuite j’ai visité l’élevage de Dinde « La Noé ». L’après midi s’est poursuivie par une visite des équipements communaux, avant de se terminer par un café avec « L’AMICALE DE L’ENCLOS ».

Avr 19

L’aide publique au développement ne doit pas souffrir des aléas de la vie politique !

Retrouvez la Tribune que j’ai cosigné avec plusieurs parlementaires de tous bords pour sensibiliser tous les canditat.e.s aux élections, afin de rappeler l’importance vitale de l’aide publique au développement pour les pays les plus pauvres. La France doit assurer sa part, de manière constante, quelque soit la couleur politique des élu.e.s.

tribune solidarité internationale APD

Avr 19

Le bilan de la gauche dans notre département

29Economie et emploi :

  • – 2 602 emplois salariés ont été créés en 1 an (2015-2016)
    – 18 410 entreprises bénéficient du CICE, à hauteur de 188,2 M€ par an
    – 21 831 actifs ont été embauchés en 2016 grâce au dispositif Embauche PME
    – 3 329 emplois d’avenir ont permis à de jeunes actifs de s’insérer dans la vie active, ainsi que 2 504 garanties jeunes.
  • Education et engagement :

    – 1 044 enseignants en plus à l’école, 346 en plus dans le premier degré
    – 560 jeunes se sont engagés en service civique

  • Justice sociale :

    – 206 276 foyers ont bénéficié d’une baisse d’impôt sur le revenu (gain moyen de 389 € par foyer)
    – 55 817 foyers ont bénéficié de la nouvelle prime d’activité (148€) en 2016, soit 70 003 personnes
    – 9 609 retraités ayant commencé à travailler tôt ont pu bénéficier d’un départ anticipé, dès 60 ans
    – 16 707 foyers ont bénéficié de la revalorisation de 10% du RSA socle (+70 € par mois pour une personne seule)
    – 197 mariages pour tous ont été célébrés dès 2014-2015

  • Territoires et logement :

    – 16 maisons de santé sont ouvertes, et 5 sont en projet. 6 maisons de services publics sont également ouvertes
    – 604 millions d’euros sont mobilisés pour le développement du Très Haut Débit
    – 6 446 logements sociaux ont été financés entre 2012 et 2016 + création de 110 nouveaux logements
    – 1 737 ménages ont bénéficié de prêts à taux 0 en 2016, pour accéder à la propriété

  • Transition écologique :

    – La production d’énergie solaire a progressé de 57 %, et celle d’énergie éolienne de 8 %.
    – L’agriculture biologique a progressé de 14 % de 2012 à 2015, 10 méthaniseurs à la ferme produisent aujourd’hui l’électricité nécessaire à 6 496 foyers et 209 agriculteurs travaillent ensemble au sein de GIEE, pour porter des projets agro-écologiques.

Avr 13

Hausse des exécutions dans le monde : la peine de mort est la négation de la dignité humaine

Le rapport annuel d’Amnesty international sur la peine de mort fait état de 3 117 condamnations dans 55 pays, dont 1 032 exécutions confirmées : l’année 2016 est la pire année jamais enregistrée. Il y a une très forte augmentation des condamnations à mort.

  • La peine de mort est abolie dans 141 pays; mais 57 pays l’autorisent encore. Elle est particulièrement féroce en Chine (pays le plus meurtrier), mais aussi en Iran, en Arabie saoudite, en Irak et au Pakistan. Ces pays sont responsables de 87% des exécutions.
  • Aux États-Unis, le nombre d’exécutions dans l’État de Géorgie a presque doublé par rapport à 2015 (passant de 5 à 9), il a quasiment été divisé par deux au Texas (passant de 13 à 7). Ces deux États sont responsables de 80% de toutes les exécutions recensées dans le pays.

Peine de mort dans le monde

légendeLa peine de mort relève de la vengeance, pas de la justice, et elle légitime la violence qu’elle prétend combattre. On ne défend pas les agressés en tuant les agresseurs. En plus d’être inhumaine, elle est inefficace : là où la peine de mort est en vigueur, le taux de criminalité ne baisse pas; alors que là ou elle est abolit, le taux de criminalité n’augmente pas.

L’abolition de la peine de mort, adoptée sous François Mitterrand, est une des plus grandes avancées sociétales de notre République. Nous devons continuer à mener le combat pour obtenir le plus rapidement l’abolition complète dans l’ensemble des pays du monde.

« Ni dans le cœur des hommes, ni dans les mœurs de la société il n’y aura de paix durable tant que la mort ne sera pas mise hors la loi » (Albert Camus).

Avr 11

La 136ème Assemblée générale de l’Union Interparlementaire (UIP) au Bangladesh

IMG_0436

L’UIP est une organisation qui réunit les parlementaires du monde entier, afin de travailler sur les meilleures pratiques à développer pour faire avancer tous les pays vers plus de démocratie.

Pendant une semaine, nous avons débattu sur les mesures décisives à adopter pour mettre fin aux inégalités économiques, politiques et sociales.

Je suis intervenue lors du point d’urgence sur la famine (qui tue actuellement en Afrique et au Yémen), pour montrer que la faim dans le monde n’est pas une fatalité, et qu’il existe des moyens pour l’éradiquer. Pour cela il faut une volonté politique forte de la part de la communauté internationale. Cette volonté passe par :

  • le respect du droit humanitaire, avec l’accès à toutes les populations de l’aide alimentaire ;
  • l’instauration d’un cadre politique, de gouvernance mondiale créant un environnement favorable en encourageant la paix.

Il existe en un lien très fort entre la faim et la guerre. La guerre génère souvent la faim. Mais la faim engendre aussi des conflits. Les hommes peuvent tuer pour se nourrir. Les combattants l’utilisent comme arme de guerre, les terroristes comme objet de recrutement. Et pour ne pas réagir dans l’extrême urgence, je crois que la définition d’un programme de lutte contre la faim serait indispensable.

Enfin, j’ai insisté sur la nécessité d’une stratégie de réorientation des systèmes agricoles qui vise à privilégier le développement durable et l’accès à la nourriture à tous. Il n’y a pas besoin d’une agriculture intensive qui exige une mécanisation accrue donc une perte d’emplois et un exode rural, mais d’une agriculture durable qui permet la sécurité alimentaire.

Avr 06

Un an après la loi contre le système prostitutionnel : les premiers résultats

Danielle Bousquet HCELes effets de la loi sont visibles (communiqué du HCE) : les personnes prostituées ne sont plus poursuivies, plusieurs centaines de clients ont été pénalisés, les stages de responsabilisation sont en cours d’élaboration. Les premières commissions départementales en charge de l’organisation des parcours de sortie de la prostitution commencent à se réunir.

La honte a changé de camp : les coupables ne sont plus les personnes prostituées, victimes de la domination masculine et économique, mais les clients et les réseaux d’exploitation et de traite humaine.

Ces avancées ont été permises par la mobilisation des ministères concernés – qui ont publié à bon rythme la très grande majorité des textes d’application (4 décrets sur les 5 prévus, en plus des circulaires et arrêtés)  – et l’intense mobilisation des associations qui, chaque jour, accompagnent des personnes prostituées.
Ce travail doit être salué, et poursuivi. C’est l’implication de chacun.e qui permettra à tou.te.s de réaliser qu’acheter un acte sexuel non consenti revient à acheter la disposition du corps d’un autre être humain, et revient donc à violer des personnes issues en très grande majorité des réseaux de traite humaine (85% des personnes prostituées sont étrangères). Ce n’est nullement de la sexualité, c’est un acte de domination et d’exploitation.

Pour lutter contre ce système, la législation ne peut pas tout faire : les moyens financiers doivent être adaptés et à la hauteur des enjeux, la formation des agents de police doit s’intensifier, et la sensibilisation de la population doit s’accentuer.

Avr 05

La place des femmes en politique dans le monde en 2017 ….

femmes en politique 2017

En session de l’Assemblée générale de l’Union Interparlementaire (UIP), nous avons étudié le travail d’ONU-femmes sur la place des femmes en politique dans le monde en 2017 : les résultats sont édifiants. Seuls 7,2% des chefs d’État sont des femmes; et elles ne représentent que 19% des Présidents de Parlement.

Dans le classement de la présence des femmes au sein des Parlements nationaux, la France est 63ème (avec seulement 149 femmes députées sur 577, et 95 femmes sénatrices sur 348)…. Loin derrière le Rwanda (1er), l’Afrique du Sud (10ème), la Serbie (30ème), l’Algérie (40ème) ou encore l’Afghanistan (54ème).

Des chiffres qui mettent clairement en perspective l’absolue nécessité des mesures de parité à développer dans toutes les strates du pouvoir. Le travail engagé par la gauche en ce sens est bienvenu, et doit être renforcé. Il est inadmissible que les partis politiques préfèrent payer des amendes plutôt que de présenter des femmes aux élections. Les sanctions financières doivent être plus importantes, pour être réellement dissuasives.

Il n’y a pour les présidentielles, que 2 femmes candidates sur les 11. Là aussi, l’ampleur du chemin qu’il nous reste à parcourir est flagrante.

Mar 29

Ma visite au centre d’accueil des migrant.e.s à Ivry-sur-Seine

IMG_5193J’ai  visité, avec le directeur général d’Emmaüs solidarité, le centre d’accueil d’Ivry pour personnes vulnérables migrantes, les femmes et  les familles.
Près de 400 personnes y sont accueillies, pour une durée de  trois mois environ avant d’être orientées vers des structures dédiées aux demandeurs d’asile.

80 salarié.e.s et plus de 200 bénévoles travaillent au quotidien avec les migrant.e.s.

Une école avec quatre classes est en cours d’aménagement, des cours sont déjà donnés par des enseignant.e.s volontaires de l’Éducation nationale.

Un pôle santé coordonné par le Samu social permet, grâce aux partenariats d’ONG comme Gynécologues sans frontière, Pédiatres du monde, et Médecins du monde aux résident.e.s du centre de bénéficier de consultations médicales.

En plus des chambres et des sanitaires, des yourtes sont mises à disposition, et tiennent lieu de réfectoires et d’animation d’ateliers. Ces espaces créent des moments de convivialité et de partages indispensables.IMG_5211

La solidarité des habitant.e.s d’ile de France est forte et les dons de vêtements et de produits alimentaires et d’hygiène affluent dans le centre. Aujourd’hui des élèves de la section esthétique du Lycée Armand Guillaumin sont arrivé.e.s avec leur caravane pour proposer des séances de soins gratuits :

Ce lieu d’accueil humanitaire, garantit à chacun.e des migrant.e.s une prise en charge digne et de qualité, il permet à ces derniers de satisfaire leurs besoins vitaux, en attendant  des orientations vers les dispositifs de prise en charge de plus longue durée, le temps que leur demande d’asile soit instruite.

Un exemple à suivre dans d’autres villes pour éviter les ilots de misère.

Mar 27

Bilan des actions pour la santé des personnes âgées

bilan santé vieillissementNous connaissons un grand bouleversement démographique, en 2050 un.e citoyen.ne sur trois aura plus de 60 ans.

Pour accompagner et améliorer le quotidien des personnes âgées et de leurs proches, nous avons mis en œuvre au cours de ce quinquennat des mesures concrètes:

  •  L’augmentation de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) elle s’élève désormais à 800 euros par mois, 1 242 euros par mois pour un couple
  • L’aide à la complémentaire santé (ACS) passe à 550 euros.
  • Revalorisation de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) à domicile
  • 25 000 places supplémentaires créées en EHPAD ces cinq dernières années
  • Le statut de proche aidant et leur droit au répit sont aujourd’hui reconnus
  • Les personnes âgées employant des aides à domicile peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt
  • Un fonds de 50 millions d’euros en faveur des services d’aide à domicile (SAAD) a été créé pour favoriser le maintien à domicile
  • investissement de 20 millions d’euros pour adapter 20 000 logements supplémentaires à la perte d’autonomie entre 2016 et 2017
  • Création du portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr qui propose un éventail d’informations utiles sur la perte d’autonomie, ainsi qu’un annuaire d’établissements. Les français.es peuvent y comparer les prix des maisons de retraite.

Il reste encore à faire, cette dynamique doit être poursuivie.

    Notre société doit être bienveillante avec les seniors. Tout doit être fait pour soulager
les familles de la crainte du vieillissement. Personne ne doit rester sans solution.

Je  défends un modèle fondé sur la solidarité envers nos ainé.e.s.

Articles plus anciens «